BURN-OUT : l’Ayurvéda vous aide à reconstruire les tissus « brûlés » par le stress !

by Elodie Perraudeau

Je fais un triste constat : Je rencontre de plus en plus de personnes en arrêt maladie pour cause de BURN-OUT.

J’en rencontre aussi de nombreuses qui m’expriment être sur le fil du rasoir, au bord du précipice, en plein désarroi concernant la pression et le stress qu’elles rencontrent au travail, le rythme qu’elles doivent assumer et la charge mentale que cela occasionne.

Tour d’horizon sur un processus qui a inspiré ma plume car j’ai moi même vécu ce que beaucoup d’entre vous connaissent aujourd’hui: un épuisement lié au stress.

Aujourd’hui, avec ma casquette de Consultante en Ayurvéda et mon expérience personnelle, je peux vous affirmer une chose:

« Si j’avais connu l’Ayurvéda beaucoup plus tôt dans ma vie, au moment où je vivais ce processus de stress chronique, j’aurai pu reconnaître les signes avant-coureur du burn-out qui s’installaient progressivement dans ma physiologie. Et surtout, j’aurais pu mettre en application très vite des principes d’hygiène de vie et d’alimentation pour améliorer mon bien-être afin de ne pas consumer, au sens littéral du terme, les tissus de mon mental et de mon corps. J’ai fait de la médecine Ayurvédique, mon nouveau métier, ma flamme, mon élan : celui de vous accompagner sur le chemin de la santé et du bien-être. »

  • Le Burn-Out, c’est quoi ?
  • Le Burn-Out, un processus que vous vivez peut-être : comment s’installe-t-il ?
  • Les conséquences du stress chronique sur votre santé
  • Le Burn-out au sens de l’Ayurvéda
  • Vidéo : Le Burn-Out, les clés pour comprendre, les solutions pour avancer
  • Lien pour un RDV Découverte Gratuit avec moi afin d’échanger sur votre situation
Burn-Out: les clés pour comprendre, les solutions pour avancer par Elodie Perraudeau

1. Le Burn-Out, c’est quoi ?

Le burn-out est un épuisement professionnel caractérisé par « un sentiment de fatigue intense« .

Tous les travailleurs qui traversent une période d’épuisement sont en situation de stress chronique. Il s’agit donc d’un important facteur de vulnérabilité.

Burn-out, qui signifie « brûler » en anglais, traduit la réalité du phénomène: une combustion progressive ou brutale, de l’intérieur du corps.

En effet, pour affronter un stress, le corps nécessite une grande dose d’énergie. Il active la production d’hormones (adrénaline et cortisol) pour activer notre mécanisme de défense et pour échapper au danger par la fuite. C’est un mécanisme naturel de notre instinct primaire.

Cependant, quand l’être humain est confronté au stress en permanence et qu’il ne peut ni fuir, ni activer sa défense, il rentre en inhibition comme c’est souvent le cas dans le travail en entreprise. Il doit alors supporter ce stress à longueur de temps.

Si le stress ne peut s’exprimer par la fuite ou l’attaque, il exerce toute son action à l’intérieur du corps. Alors, de manière insidieuse, constante et progressive, toutes les glandes et organes travaillent en surrégime jusqu’à la combustion des tissus.

2. Le Burn-Out, un processus que vous vivez peut-être: Comment s’installe-t-il ?


Vous êtes peut-être vous-même concerné par le Burn-Out, un processus qui présente une charge de travail élevée, à laquelle s’ajoutent d’autres sources de tensions.

a) une charge de travail importante

Vous sentez la pression se resserrer autour de vous. Le rythme de travail est plus dense, plus intense, plus tendu. On vous demande toujours plus, vos horaires se rallongent car vous êtes consciencieux(se) et vous souhaitez bien faire pour honorer les résultats attendus. Vous vous sentez englouti par la masse de travail à laquelle vous devez répondre.

b) un manque de reconnaissance

A cela s’ajoute un déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance obtenue de la part de l’employeur ou du supérieur immédiat (salaire, estime, respect…).

c) un faible soutien social

Vous pouvez même souffrir d’un manque de soutien ou de communication avec votre supérieur, avec vos collègues. C’est parfois l’ambiance d’un service ou le manque d’esprit d’équipe qui peut faire gravement défaut.

d) un manque de sens et de communication

Bien souvent, vous vous retrouvez face à un manque de sens dans votre activité, parce que la communication concernant la vision et l’organisation de l’entreprise ne sont pas exprimés ou parce que vous ne participez à aucune ou à peu de décisions liées à votre tâche.

Vous vous sentez seul(e) sans trop savoir comment en parler et à qui en parler. Et finalement, vous en arrivez à vous questionner sur le sens à donner à vos actions. Vous ne savez plus par quel bout commencer les tâches tellement elles sont nombreuses. Vous avez l’impression d’être écrasé ou encore de vous sentir comme un hamster qui tourne en rond dans une roue peu épanouissante, sans grande perspective, sans projet vibrant à l’horizon, prisonnière d’un étau qui se resserre sur vous, entre stress et fatigue.

3. Les conséquences du stress chronique sur votre santé

Le stress devient alors votre compagnon du quotidien.

Vous finissez par perdre petit à petit votre sourire. Vous n’avez plus le coeur très gai. On vous le fait remarquer parfois. Et au fond de vous, vous sentez bien que votre flamme et votre joie de vivre s’éteignent. Vous ne savez pas à qui en parler, de peur qu’on vous considère « faible » ou parce que vous imaginez que « ça va passer ».

Les semaines et les mois défilent et vous vous sentez de plus en plus fatigué(e). Vous commencez par perdre votre capacité de concentration et vous mettez plus de temps à faire les choses. Vous perdez la mémoire, vous cherchez vos mots, vous vous sentez irritable. Votre sommeil est perturbé, vous êtes sujet aux insomnies ou aux réveils nocturnes. Vous perdez patience avec votre entourage, vos enfants, vos proches, et vous vous énervez facilement. Vous êtes à fleur de peau, vous vous sentez de plus en plus triste, à en pleurer presque quotidiennement.

Et puis un jour, à force d’aller contre votre nature, à force de ne pas écouter les signes que votre corps et votre mental vous envoient, c’est votre corps qui parle pour vous et qui lâche, au sens littéral du terme : vous vous retrouvez en pleine crise d’angoisse, vous avez des vertiges, vous tombez dans les pommes un matin à l’idée de partir travailler, vous faites une crise d’hypertension, vous manquez de renverser quelqu’un en voiture… bref autant de symptômes que d’individus sont possibles.

Et là, il n’y a pas d’autre solution que de s’arrêter, contraint(e) et forcé(e) car votre santé va mal !

Vous vous culpabilisez de devoir laisser votre travail en plan car votre conscience professionnelle est bien affûtée.

Une fois chez vous et en arrêt, vous vous sentez honteux et coupable de dormir en permanence alors que vos enfants et votre conjoint se lèvent le matin pour partir travailler. Vous avez du mal à accepter cette situation et vous refusez peut-être le traitement somnifères et anti-dépresseurs prescrit par votre médecin.

Votre estime de vous-même tombe à son plus bas niveau et les perspectives d’avenir dans votre milieu professionnel vous semblent difficiles, voire même impossibles.

4. Le Burn-Out au sens de l’Ayurvéda

Nous avons vu que le Burn-Out est un stress chronique, qui engendre la combustion des tissus du corps. Sans échappatoire possible face à la situation vécue, le système neuro-hormonal réagit en surrégime.

Ce qu’il faut savoir, selon l’Ayurvéda; c’est que les tissus de notre corps se fabriquent successivement les uns après les autres. Ils sont au nombre de sept, qu’on appelle les Dathus. Et leur bon fonctionnement permet « OJAS », terme sanskrit pour désigner le nectar de vitalité et d’énergie d’un corps en pleine forme et d’un esprit heureux.

Ainsi, après avoir digéré notre bol alimentaire, notre corps fabrique successivement sept tissus (Dathus) les uns à la suite des autres, dans un ordre spécifique:

  1. le tissu lymphatique = Rasa Dathu
  2. le tissu sanguin = Rakta Dathu
  3. le tissu musculaire = Mamsa Dathu
  4. le tissu graisseux = Meda Dathu
  5. le tissu osseux = Ashti Dathu
  6. le tissu nerveux = Majjah Dathu
  7. le tissu reproducteur = Shukra Dathu

Pour se fabriquer correctement, ces tissus nécessitent:

  • du carburant adapté à leur besoin, c’est la nature et la qualité de notre alimentation
  • un métabolisme qui fonctionne correctement, c’est à dire un principe de digestion de notre organisme qui soit équilibré. Ce principe de digestion s’appelle AGNI. Mais chaque tissu connaît aussi son propre AGNI.
  • une hygiène de vie adaptée, pour permettre l’optimisation des fonctions métaboliques et digestives
  • un mental fort, serein, clair, apaisé

Ce focus sur les tissus a pour but d’expliquer les signes successifs d’installation du Burn-Out. Ce sont tout d’abord les fonctions digestives qui seront affectées, puis, en cascade, le burn-out viendra affecter les différents tissus.

Il faut comprendre que le tissu lymphatique se construit juste après la digestion du bol alimentaire. Le tissu sanguin (2ème tissu) se construit à partir des qualités transmises par le tissu lymphatique. Le tissu musculaire (3ème tissu) se construit juste après le tissu sanguin, avec les propriétés nutritives de ce dernier. Et ainsi de suite.

Donc si la qualité de votre assiette n’est pas appropriée à votre constitution et si vous multipliez les facteurs de perturbation de votre digestion, votre corps ne pourra pas construire des tissus sains et forts. Il y aura déperdition des propriétés nutritives à chaque stade de fabrication d’un tissu.

Le tissu nerveux et le tissu reproducteur étant les derniers tissus à être fabriqués dans un cycle post-digestif, à la longue, avec un stress chronique, ils vont subir de lourds dommages. Et leur reconstruction est plus délicate si l’organisme n’est pas accompagné correctement (alimentation, hygiène de vie, soutien émotionnel et psychologique).

Ainsi, sous l’effet du stress chronique, les premiers signes de perturbation vont concerner l’appétit ==> perte fréquente d’appétit.

Puis, le système digestif va à son tour connaître des désagréments==> acidité, brûlure, nausées, lourdeur, gaz, ballonnement, diarrhées, constipation…

Ensuite, la qualité de la lymphe (1er tissu fabriqué après la digestion du bol alimentaire), la qualité du sang (2ème tissu fabriqué après la lymphe) vont être perturbées et entraîner une modification de la pression artérielle.

Puis, la qualité des muscles (3ème tissu fabriqué) ,la qualité du tissu graisseux (4ème tissu) et la qualité du tissu osseux (5ème tissu) vont être perturbées ==> inflammations musculaires type tendinites, perte de poids, douleurs dorsales…

Puis arrive l’atteinte au niveau du tissu nerveux. Les fonctions nerveuses sont affectées: perte de sommeil, perte de concentration, perte de mémoire, angoisses, irritabilité, repli sur soi, tristesse, colère, déprime, fatigue….

Puis par effet de cascade, c’est la qualité du tissu reproducteur qui subit aussi une fragilisation (perte de libido, fatigue, assèchement des tissus…)

Repérer les signes de déséquilibre selon le stade du processus est un élément clé !

C’est même primordial pour éviter que le processus du Burn-Out n’aille trop loin dans la combustion des tissus.

L’aspect alimentaire est les conseils en hygiène de vie sont nécessaires pour permettre au corps et à l’esprit de retrouver son équilibrer. Ils doivent faire partie de l’accompagnement d’une personne en situation de Burn-Out ou stress chronique, peu importe le stade où elle se trouve dans le processus. Le but est de soutenir tous les tissus pour éviter qu’ils ne se consument et pour permettre le maintien de leurs fonctions.

Je vous offre la possibilité d’échanger sur votre situation et de prendre un RDV Gratuit avec moi. Je vous expliquerai comment je peux vous accompagner grâce à l’Ayurvéda et à mes 12 années d’expérience en développement personnel, mindset et organisation.

Le burn-out expliqué en vidéo

STOP au BURN-OUT

Elodie Perraudeau, Consultante en Ayurvéda

Leave a Comment